Eoljoux, on en est où ?

le projet n’est pas encore enterré

Suite à la décision du tribunal cantonal du Canton de Vaud la semaine dernière, le projet Eoljoux a subi un coup d’arrêt. Le recours commun de cinq entités pro-environnementales (BirdLife Suisse, Fondation pour l’aménagement du paysage, Helvetia Nostra, Pro Natura et Paysage Libre Vaud) a été admis par la Cour de droit administratif et pénal du canton de Vaud CDAP.

Selon leur communiqué de presse, ce projet aurait directement porté atteinte à un site d’importance nationale pour le paysage et la faune. En l’état, nous ne sommes pas près de voir les sept éoliennes prévues sur les alpages des Grands plats de Vent et Grands plats de Bise. Mais le projet n’est pas encore enterré, Laurent Reymondin, directeur d’Eoljoux SA, n’a pas encore joué ses dernières cartes, il se donne un temps de réflexion «Nous avons été informés le mercredi 17 mars de la décision du tribunal cantonal concernant le plan partiel d’affectation pour le projet Eoljoux. Nous sommes navrés de constater que le tribunal n’a pas jugé le fond, mais s’est arrêté sur une question de procédure entre le Canton et la Confédération. Ce jugement nécessite de notre part, en collaboration avec le Canton, une réflexion approfondie afin de définir la suite que nous donnerons à cet important projet pour la région.»

A l’heure où nous imprimons, les porteurs du projet du Parc éolien combier étaient en pleine réflexion collective pour décider des prochaines étapes. Plus d’informations à venir dans le reportage de Valtv, ainsi que dans la prochaine édition de la FAVJ.