Catégories
Combiers News

19 bougies et encore beaucoup d’histoires à raconter

C’était le SlowUp Vallée de Joux 2024

Dimanche 7 juillet se tenait une nouvelle édition du slowUp. La traditionnelle journée de mobilité douce, organisée dans presque tous les cantons de Suisse au printemps et en été, a soufflé, à la Vallée de Joux, ses 19 bougies. Un succès mitigé à cause de la météo pour «  l’un des plus beaux parcours de Suisse », selon les organisateurs du slowUp.

Le temps, qu’on peut qualifier d’automnal et une pluie légère ont sûrement fait changer leurs plans à beaucoup de participants dimanche dernier. Avec une matinée peu ensoleillée et un après-midi totalement couvert, il a fallu beaucoup attendre, le long du chemin, pour voir défiler poussettes et trottinettes. Mais, malgré ça, des centaines de personnes ont tout de même tenu à ne pas manquer leur rendez-vous à la Vallée de Joux pour profiter d’une balade le long du lac sans être gênées par la circulation des voitures. Tel est le cas d’Axel, de la région de Payerne, passionné de VTT, qui est venu accompagné de sa femme et des petits enfants. « On était en doute si venir ou pas ce matin, vous savez, avec les trottinettes et la poussette, ce n’est pas évident, mais on a quand même essayé, et les enfants s’amusent beaucoup. On verra aussi l’année prochaine. » Ou encore, Xavier, qui habite en France et travaille à La Vallée, a bien obligé ses camarades à venir ce matin en trottinette électrique et en patins à roulettes. « Après l’effort, on a pu manger et boire à la rade du Pont, c’est magnifique ! »

Les stands et les food trucks

Pour tous, les nombreux food trucks installés le long du parcours ont permis de se restaurer avec un sandwich, une galette, une raclette et de savoureux churros. Le tout, bien sûr, accompagné d’une bière combière. Le visage du personnel des stands semblait un peu tendu à cause du froid, mais l’ambiance était quand même positive : « C’est super d’être ici ! » – nous confie une jeune fille – les gens sont tous gentils, un monsieur voulait me prêter son coupe-vent, vu que je suis vêtue trop légère ». « J’aime venir à La Vallée et j’aime travailler dans les stands. J’étudie à l’université, je donne toujours ma disponibilité pour le slowUp, si je suis libre. Je rencontre toujours des personnes intéressantes ».

Dimanche, j’en ai également profité pour faire le tour du lac avec mon vélo et je peux confirmer ce qu’Axel, Xavier et les deux jeunes aux stands ont dit : l’expérience est magnifique. Pouvoir profiter des routes, voir des jeunes et des moins jeunes s’amuser presque comme des enfants en roulant sans souci est inestimable, même sous la pluie.

Si vous souhaitez participer, l’événement est prévu dans plusieurs autres sites jusqu’au mois de septembre. Il vous suffit de vous rendre sur le site www.slowup.ch