Categories
L'été à la Vallée de Joux News Thème du mois

Premières balades gourmandes à la Vallée de Joux

Huit stands étalés sur huit kilomètres le long de l’Orbe et du lac

C’est sur une initiative personnelle de la municipale Isabelle Piguet et sa comparse Irène Rochat que sont nées ces balades gourmandes combières. Huit stands étalés sur huit kilomètres le long de l’Orbe et du lac, de quoi régaler les gourmands de produits locaux.

Au vu de la météo estivale, les réjouissances des participants se faisaient clairement sentir ce weekend des 4 et 5 septembre derniers. Qu’ils soient derrière ou devant les stands, tous jubilaient sous les rayons de l’astre, sans compter sur les produits à déguster sur les étals. A partir de la cantine de la gym où se trouvait le premier stand, les promeneurs pouvaient déguster les produits du Grizzly du Risoud. Outre le miel, Stéphanie, Anja, Denis et Patrick Meylan proposaient leur « Miauffe », une recette pâte à tartiner à base de miel, de sucre de canne et de lait condensé, des Caramiels vendu dans des boîtes à Vacherin ou en sachet. Dès
octobre ils proposeront du nougat en forme de Dent de Vaulion, on se réjouit d’avance !

Un parcours bien ficelé

Dès la sortie de la Cantine de la Gym, avec son verre recyclable autour du cou, direction le hangar communal où se trouvaient Babou Macaron et la Brasserie des Combières. Une association qui peut paraître particulière mais qui finalement s’est très bien trouvée ! Ensemble, ils ont marié leurs produits : des macarons à base salée, la coque parfumée au
piment d’Espelette et une terrine de Lavorel à déguster avec de la bière Brune. Le macaron à la pulpe de framboise se mange avec une Blonde et celui au caramel au beurre et fleur de sel avec de la Blanche IPA. A la Golisse près du lac on trouvait la viande froide de Lavorel, puis direction chez Ria où l’on se régalait de mousse de féra, de soupe et tartare de poisson. Au Camping du lac de Joux, c’est une bonne tranche de porc mariné de Lavorel qui attendait le promeneur. En passant par le hameau de la Brasserie, on y trouvait Hauser et ses fromages. On repasse à la Golisse, au jardin public pour y déguster un petit salé à la crème de chez Collaud et retour au point de départ, la cantine de la gym au Sentier où la Gourmanstine proposait son café gourmand, accompagné du Missile et la Gentiane à Bonny.

Heureux participants

Quel que soit le côté duquel on se trouvait, commerçants ou participants, tous étaient unanimes : c’est une réussite ! Le parcours durait deux heures environ mais le promeneur
pouvait prendre tout le temps qu’il lui fallait, l’accueil à la Cantine se faisait jusqu’à 18h. Le départ et l’arrivée se faisaient au même endroit, on pouvait y trouver en vente tous les produits dégustés le long de la balade, la vente étant interdite sur les stands. Pour Babou « c’est chouette, on a pu monter quelque chose avec les Combières, on a fait de belles découvertes et faire profiter aux gens notre savoir commun. » Pour Les Combières, Gilles et Ismaël se déclarent ravis de participer « ça allait de soi ! En plus on est au début de la balade, les gens sont de bonne humeur et ont bon entrain ! » Une balade appréciée également du
côté des promeneurs « on a fait de belles découvertes quant aux produits qu’on peut trouver ici ! raconte Aline, venue avec son conjoint de plaine. La gastronomie combière se révèle dans ce genre de manifestation, on y découvre que ces artisans sont de véritables artistes de la bouffe ! On reviendra, ça c’est sûr !» Pour Héloïse « c’était top ! Vraiment génial, on a super bien mangé, le parcours était bien balisé, les stands bien répartis en fonction des kilomètres, on a passé un super moment. »

Pour Isabelle Piguet, cette première expérience est une belle réussite « nous avons eu une centaine d’inscriptions sur tout le week-end. Nous allons repenser la prochaine édition car
beaucoup n’ont pas participé pour cause de parcours trop long. On fera donc plus court et plus abordable pour attirer plus de monde et les familles ! »