Categories
L'été à la Vallée de Joux News Savoir-Faire Thème du mois

Silence, on danse !

Concept original pour La Vallée

Samedi 21 août avait lieu la Silent Party du Centre Sportif. Sur une idée de Laurent Ardiet et Juliette Rabiller, respectivement responsable événements et responsable communication du Centre Sportif, la soirée initialement prévue en mars 2020 a finalement eu lieu plus d’une année plus tard.

Concept original pour La Vallée

On se souvient de la soirée Disco sur Glace organisée par le HCVJ pendant les Jeux Olympiques de la Jeunesse, où le public était invité à glisser sur la patinoire transformée en discothèque. La différence ici, c’est que la musique se trouvait dans les écouteurs, avec trois canaux musique, au choix.

Deux DJ ont été mis à contribution: Valentin Cornu de Pontarlier et David Lalande de Lausanne, qui ont animé chacun leur canal. Le troisième était spécialement conçu pour les enfants, avec une playlist Disney qui les a enchantés, surtout que les bobbies étaient à leur disposition. On pouvait également s’adonner à l’accro indoor dès la nuit tombée, à l’aide d’une lampe frontale pour ne pas s’emmêler les pieds. Un bar attenant à la glace, l’Igloo Bar, a été monté et on pouvait consommer directement sur la glace, avec notamment un cocktail sans alcool spécialement conçu pour les enfants, et un autre, le Cocktail Bleu, élaboré par le Centre Sportif. Pour participer à la soirée, il fallait montrer patte blanche, sous la forme du pass sanitaire.

Moins de monde qu’escompté

La patinoire du Sentier était loin d’être pleine samedi soir, avec des estimations allant jusqu’à 60 personnes, en fonction des sources. Est-ce la faute au soleil, revenu ce jour-là et qui nous a tellement manqué? Certaines sources pointent le pass sanitaire, argument que balaye d’un revers de main Juliette Rabiller, responsable communication et marketing du Centre «La soirée a été classée comme manifestation dansante à l’intérieur, nous nous sommes conformés à la loi qui exige un pass sanitaire pour ces manifestations. Je pense que le beau temps a beaucoup joué et non pas le pass sanitaire, car nous avons eu des parents qui n’en
avaient pas et comme il n’est exigé que pour les personnes de plus de 16 ans, ils ont fait entrer leurs enfants et eux ont regardé depuis le restaurant. Ce n’était pas la foule mais ceux qui ont participé étaient contents et se sont bien amusés. Les retours ont été positifs, c’était une soirée originale et amusante et on pense sérieusement à le refaire pour les familles.»