Categories
Combiers L'été à la Vallée de Joux News Thème du mois

Le Caprice II, officiellement inauguré

La fin de trois ans de travaux pour remettre le bateau au goût du jour

Même s’il navigue dans les eaux de notre lac depuis la mi-juin, la fin des travaux du Caprice II a été officiellement fêtée samedi 3 juillet. Menée d’une main de maître par Dominique Bonny, la cérémonie fêtait la fin de trois ans de travaux pour remettre le bateau au goût du jour et honorer les généreux donateurs sans lesquels rien n’aurait été possible.

Depuis sa première mise à l’eau le 15 juin 1977, le bateau en a vu des réfections, des pots de peinture et autres mises à jour. Ces dernières ont pris trois ans et ont coûté 200’000 CHF.
«Une plaque commémorative rappellera ces travaux» indique Dominique Bonny. Au débarcadère du Pont, des tables avaient été installées pour accueillir les invités. Tous ceux qui étaient concernés de près ou de loin par le Caprice ont répondu présent. L’excellent buffet de l’Hôtel de la Truite y était peut-être pour quelque chose. Christian Golay, président de la Compagnie de navigation du Lac de Joux, est venu accompagné par Daisy Chevalier, tous deux membres historiques du comité encore en fonction aujourd’hui, depuis 1976!

L’engagement «sans faille» de Dominique Bonny a été mis à l’honneur, infatigable quand il s’agit de trouver des fonds pour bichonner le bateau. Une première partie de travaux dite sécuritaire et une deuxième partie cosmétique, où le pont et la cabine ont reçu, eux aussi des soins. Les bordées ont été changées sur la proue, les nouvelles normes compliquant l’affaire… Une cloison étanche entre le compartiment du moteur et la cabine derrière, une peinture anti-feu dans la partie moteur. Les sièges ont été entièrement refaits, l’assise modifiée est nettement plus confortable.
Michel Juriens s’en est chargé et Joëlle Vullioud a brodé à la main, un par un, les 40 sièges. Un calcul de flottabilité correspondant aux nouvelles normes a dû être refait pour que le bateau ne coule pas complètement, des coussins flottants ont été rajoutés pour assurer l’insubmersibilité de l’ensemble.

Les syndics du Lieu et de L’Abbaye y sont allés de leurs petits mots: Christophe Bifrare a déclaré que «la rade du Pont ne serait rien sans son Caprice! La Compagnie fait partie des 130 sociétés de la Vallée de Joux qui font vivre notre région, alors on doit les soutenir, on doit faire notre maximum pour tout le monde!»
Patrick Cotting, quant à lui, se déclarait ravi de se trouver «aux petites Charbonnières pour inaugurer le bateau. Quand a eu lieu la toute première mise à l’eau du Caprice I le 28 mai 1889, il y avait 7 débarcadères tout autour du lac, le train n’était pas encore en fonction. Je suis certain qu’on aura un débarcadère à la Roche fendue, j’en fais une
priorité!» conclut-il.

Avant que la pluie ne se mette à tomber dru, les participants ont été invités à faire un petit tour sur le Caprice II, piloté par Pascal depuis 2012. Auparavant capitaine à l’Expo 02 sur les navettes 3.1 comptant 200 passagers, notre marin a parcouru l’Atlantique en solitaire en 2000, en partant de Port Camargue jusqu’à Marie-Galante! Autant dire que les eaux du Lac de Joux sont plus pour lui une partie de plaisir!

Longue vie au Caprice II, avant que le Caprice III ne lui succède un jour, avec une propulsion à Hydrogène! Dernière petite précision: les tarifs du bateau combier sont inchangés depuis 20 ans!