Categories
L'été à la Vallée de Joux News Savoir-Faire Thème du mois

l’ÉTÉ EN BUVETTE

Les buvettes d’alpages
sont des étapes incontournables de la saison estivale combière

Accessibles à pied, à vélo ou en voiture pour les moins mobiles, les buvettes d’alpages sont des étapes incontournables de la saison estivale combière. Chacune ayant sa particularité, son histoire et son charme, au milieu des pâturages où les bovins paissent tranquillement à l’ombre des sapins. C’est probablement ce qui a dû attirer notre famille suisse-allemande en villégiature en terre combière.

Drôles de vaches !

Eh oui, la famille Fassnacht n’a pas l’habitude de voir ces vaches singulières aux longues cornes et aux longs poils roux. Dispersé sur plus de 180 hectares de pâturages, le cheptel de Louis François Berney, amodiataire de la Buvette des Croisettes depuis 45 ans, constitue la deuxième ferme de bœufs des Highlands de Suisse: «25% de matière grasse en moins qu’une autre viande, 20% de protéines en plus, jamais modifié génétiquement, c’est une qualité que nous proposons à nos clients» explique le fermier. Situé sur le tout nouveau parcours didactique «Le sentier pédagogique du bétail» qui amène les promeneurs au sommet de la montagne avec une vue imprenable sur les Alpes, la Buvette des Croisettes a été construite sur une ancienne voie romaine «d’où le nom». On y vient, non seulement pour sa viande de qualité exceptionnelle, mais aussi pour sa fameuse raclette. Une place de jeux est à la disposition des plus jeunes, quant aux adultes, ils disposent de deux salles pouvant accueillir une soixantaine de convives chacune à l’intérieur, et d’une centaine à l’extérieur pour se restaurer et profiter des produits bio et locaux proposés par les Berney. Si la famille Fassnacht désire passer la nuit sur l’alpage, elle peut tout à fait la passer dans les tippies non loin proposés par un autre exploitant. La buvette est ouverte du mercredi au dimanche soir, avec une cuisine non-stop. Les derniers clients partent en général vers 23h30. «Tout le monde est bienvenu, nous sommes tous polyglottes! Mais la réservation est vivement conseillée, car ici c’est un endroit où l’on arrête sa montre et on laisse les enfants jouer, toujours à portée de vue!»

https://lescroisettes.ch
021 841 16 68

Les lacs et les Alpes à portée de vue

Voisins de la Buvette des Croisettes, la Buvette de Châtel est accessible également depuis le nouveau «sentier pédagogique du bétail» entre autres sentiers pédestres. Située à 1400 m d’altitude, elle offre, à une centaine de mètres de marche, un panorama incroyable depuis la Croix de Châtel, avec «par temps clair» une vue imprenable sur les lacs Léman et Neuchâtel et les Alpes en arrière- fond. Totalement rénovée en 2010, la buvette, exploitée par Bernard Favre, peut accueillir jusqu’à 60 personnes à l’intérieur et pareil en extérieur. La situation sanitaire est passée par là, des parois en bois ont été installées pour chaque table à l’extérieur. La nourriture est locale et entièrement faite maison. La buvette est célèbre pour ses «röstiflettes», rösti au lard avec de la tomme chaude mais également pour sa fondue. La tarte framboise est plébiscitée par les habitués et le café Minon, tiré du surnom du tenancier, (café, eau de vie de mirabelle chauffée et chantilly) fait le régal des touristes.
A la Croix de Châtel, nous rencontrons Christian, retraité et venu à pied depuis l’Isle «Je viens plus facilement en voiture pour manger une fondue mais j’aime faire cette balade à pied de bonne heure, depuis Montricher et arriver au Mont-Tendre, pour voir ces animaux, c’est exceptionnel! En hiver je viens en peau de phoque.» La buvette est ouverte 7j/7, de mai à octobre, de 11h à 22h30, la réservation est vivement conseillée.

https://www.buvettedechatel.ch
0218411226

4e génération au chalet

Un peu plus à l’est, toujours sur le même flan de montagne, on trouve la buvette du Pré-aux-Veaux. Alain Duclos est la 4e génération à s’occuper du chalet pendant l’été «un endroit tranquille, en cul-de- sac» dit-il. En plein parc jurassien, le chalet se trouve sur la R7 (le parcours vélo de Bâle à Genève). La famille Fassnacht est joyeusement accueillie par Kalou, 5e bouvier bernois de la famille, mascotte de la buvette. Elle peut s’asseoir sur une des 150 places à l’extérieur, ou dans une des deux salles pouvant accueillir jusqu’à 35 personnes. Une grande salle à la charpente d’époque (1741), réservée pour les événements -mariages, réceptions, fêtes, orchestres- magnifiquement décorée, a vu plus de 130 personnes à l’intérieur se déhancher. La nourriture proposée est exclusivement du Canton de Vaud et la viande est produite sur place par le fils du tenancier: la famille Duclos possédant des vaches allaitantes Aubrac en plus des bœufs de production. On peut manger tout en contemplant les veaux accrochés au pis de leur mère. «En hiver le chalet est entièrement recouvert de neige, on ne le voit plus! raconte Alain Duclos, on a battu un record de froid en 1985, avec -47° en janvier: c’est 4 à 5° plus froid que la Brévine! Il y a un microclimat dans cette combe, on a constaté un contraste thermique incroyable, notamment le 10 mars 1988: il faisait -34.3° à 8h30 du matin et +3.3° à 11h, soit une différence de 37.6° en 150 minutes! On a eu aussi 286 jours de gel en 1991… On a le grand tétras qui niche par ici et le daphné camélée, une fleur rare qui ne pousse que dans quelques pâturages.» On vient au Pré-aux-Veaux pour sa cuisine et ses spécialités, notamment le mijoté de bœuf d’Aubrac, les saucisses de bœuf à rôtir, ses différentes sortes de fondues et des röstis déclinés: lard, lard-tomme, sauce champignon, etc. Pas de couchage mais trois possibilités: on peut stationner son camping-car pour la nuit, installer ses tentes de camping devant le chalet ou aller au Col du Marchairuz. La buvette est ouverte du mardi au samedi du 10h à 23h et le dimanche de 10h à 17h. Fermée le lundi, sauf jours fériés de mai à octobre. La réservation est conseillée, surtout les fins de semaine.

021 845 52 96

De l’autre côté du lac

Côté Risoud, la famille Fassnacht arrive au Chalottet, en passant par Les Charbonnières. L’ancien chalet d’alpage typique de la Vallée de Joux est dédié à la fabrication du fromage et à l’accueil des clients gourmands à la recherche d’authenticité. Les gérants travaillent en famille et accueillent leurs hôtes en toute simplicité et sympathie, de début mai à fin octobre. Dans le cadre typique du chalet Le Chalottet, la dynamique famille Favre accueille ses hôtes dans une ambiance authentique et chaleureuse. Les parents, Edy et Anni, ont rénové le chalet et ont lancé la fabrication de leur fromage, le «Bôfavre», à l’ancienne, au feu de bois. Leur fille Stéphanie gère l’administratif et Joséphine Collet gère l’établissement. Le frère Sylvain approvisionne le restaurant en produits de boucherie. D’une capacité de 80 places environ en temps normal, la moitié en période covid, la buvette a été créée en 2009 dans l’ancienne écurie du chalet. La production de fromage a été maintenue et les clients peuvent ainsi savourer les nombreux mets maison tous les jours de mai à octobre, à l’intérieur ou en terrasse. Des animations musicales sont également programmées durant la saison, tandis que les ânes et les lapins gambadant autour du chalet ravissent les petits et grands enfants. Particularité: pas d’électricité ni d’eau courante, le chalet marche au générateur et ne fournit pas de glace. Le pain est fait maison et l’endroit est réputé pour les röstis, tommes et charcuteries, le tout fait maison. La vue sur la Dent de Vaulion est imprenable et la collection de toupins est impressionnante. Notre famille de touristes peut apprécier les cors des Alpes tous les derniers mardis du mois et profiter du grand feu organisé le 1er août. «Si la situation sanitaire le permet, on organisera des concerts avec des groupes locaux» explique la gérante, Joséphine Collet. Il est vivement conseillé de réserver, surtout les samedis et dimanches. La famille Fassnacht peut retourner à pied aux Charbonnières, à 2.5 km de là.

http://www.lechalottet.ch
079 471 17 48