Categories
Expertises La sous-traitance horlogère News Thème du mois

Premier Prix de Bienfacture et Précision Patek Philippe pour l’ETVJ

C’est à travers Raphaël Jaton,que l’Ecole Technique a reçu pour la première fois le premier prix

C’est à travers Raphaël Jaton, élève de la classe passerelle à l’ETVJ, que l’Ecole Technique a reçu pour la première fois le premier prix du concours Patek Philippe. Deux jours d’épreuves sous l’oeil vigilant des émissaires de la marque et une première place, dûment méritée pour Raphaël Jaton.

Bienfacture?

Les 18 élèves participants des 6 écoles d’horlogerie suisse ont dû effectuer des manipulations pratiques sur un calibre de la marque: monter les ponts et surtout régler le mouvement pour
qu’il soit dans les normes de tolérances de la marque. Le critère technique est doublé d’un critère de bienfacture correspondant aux exigences du Poinçon Patek Philippe: les élèves ont donc dû aussi porter leur attention sur l’aspect esthétique: pas de marques de doigts,
pas de raies sur les ponts, pas de vis cornées, etc.: le mouvement devait être dans un état impeccable.

Année particulière

Le concours existe depuis 2010 et se déroule habituellement dans les locaux de Patek Philippe à Genève. Covid oblige, les épreuves techniques ont eu lieu cette année dans chaque école, «à
la maison», les 22 et 23 mars dans le cas de l’ETVJ. «C’est une reconnaissance pour chaque élève de participer à ce concours, explique Frédéric Schütz, directeur de l’ETVJ, une reconnaissance de leurs compétences et une belle opportunité pour diversifier leur expérience.

Cette année, Patek Philippe a délégué deux experts issus de leurs ateliers d’horlogerie pour encadrer les épreuves et offrir ainsi des conditions égales et équitables pour l’ensemble des participants. C’est la première fois que l’ETVJ gagne et j’en suis très fier, c’est un joli cadeau pour les 120 ans de l’ETVJ! Nous sommes souvent bien placés, en deuxième ou troisième position mais jamais premiers! On espère encore de nombreuses victoires ces prochaines années, je souhaite bonne chance aux futurs participants.»

Vainqueur

Le gagnant du concours, Raphaël Jaton, gagne trois semaines de stage chez la marque à Genève, les suivants gagnent une caisse à outils. Coaché par son enseignante en horlogerie
Géraldine Niffenegger durant le processus, Raphaël se déclare «heureux! Même si stressé qu’on me propose le concours. Durant ces deux jours j’étais stressé au début mais on nous
a mis à l’aise, en plus cela se passait ici à l’école, on connaît bien, on a déjà nos repères. Pendant deux jours j’étais tellement focalisé, je ne réalisais même pas que l’émissaire de la
marque se trouvait derrière moi! On a eu les résultats par vidéo conférence: on nous a réunis dans une salle et à l’annonce de la première place ils ont débarqué dans la salle avec le trophée! Même le directeur n’était pas au courant! Je ne m’y attendais tellement pas, j’étais déjà étonné d’être dans le top 5 mais là premier! J’ai été pris par la surprise et c’est seulement
chez moi que c’est redescendu. Je suis très heureux, ça ouvre d’énormes opportunités! Je me verrais bien travailler dans les grandes complications! »