Tout ce que vous voulez savoir sur La Vallée et que vous n’avez pas pensé à demander

Le site valleedejoux.ch a ouvert

Le site valleedejoux.ch a ouvert. Sous l’impulsion de la SIC, il devient la plateforme partagée de promotion économique de la région, à partir de laquelle des sujets journalistiques
industriels seront diffusés sur vos médias locaux et sur les réseaux sociaux. Ce projet est soutenu par le Canton, la Confédération, la Fondation Paul-Edouard Piguet et Audemars Piguet.

Un annuaire dynamique comportant des centaines de liens vers les sites de prestataires combiers et un contenu d’information sans cesse alimenté: promesse tenue par la Société Industrielle et Commerciale (SIC) avec l’appui de ses sponsors publics et privés. Le secteur économique combier dispose désormais d’un outil de promotion flambant neuf pour se faire connaître localement et au-delà des crêtes. Le portail valleedejoux.ch répertorie quelque cent vingt entreprises et commerces de la Haute Combe, un chiffre appelé à évoluer rapidement.

Comment ça fonctionne

«Nous cherchons à accroître la notoriété de la Vallée de Joux, dans tous les sens», explique Bill Muirhead le président de la SIC. Concrètement, pour lui, c’est le volume de trafic électronique qui sera la clé du succès. «Les gens vont découvrir notre plateforme valleedejoux.ch, cliquer, avoir un premier contact dans leur domaine d’intérêt, industriel ou touristique, puis tomber sur d’autres offres auxquelles ils n’avaient pas pensé, vers la cible finale qui peut être un sous-traitant horloger, un hôtel ou un coiffeur.»

Pôle d’attraction

La nouvelle situation sanitaire semble avoir paradoxalement fait le jeu de la Vallée de Joux, l’été dernier et encore cet hiver. C’est une nouvelle donnée à exploiter commercialement. Michel Fazzone, président du comité de pilotage du projet, complète: «Même les gens qui vivent sur place ne connaissent pas tout ce que notre belle Vallée a à offrir – nos résidents mais également nos étudiants et pendulaires qui viennent tous les jours et repartent le soir sans forcément savoir tout ce qu’ils peuvent y faire. Nous aimerions donner une opportunité à ces gens de rester et de faire des choses sur place.»

Des contenus en continu

Ce nouveau projet de médias dépasse le simple site internet. Si «valleedejoux.ch» en sera bien la
vitrine principale, des contenus journalistiques et promotionnels, concrètement des articles, vidéos et émissions dédiés, seront diffusés et boostés sur les réseaux sociaux; les promoteurs du projet ambitionnent également de se placer dans la presse romande. Nom de l’opération: «Vallée de Joux 360°». Celui-ci traduit la volonté de valoriser l’ensemble des savoir-faire locaux et des offres, notamment sportives, culinaires et de loisirs. La Haute Combe est certes un petit pôle industriel. Elle est aussi un lieu privilégié de loisirs, de nature, de formation et d’accueil social.

Agir maintenant

Bill Muirhead, président de la SIC, assure que les moyens engagés vont accroître la notoriété de notre région. Il relève même un timing providentiel: «On est en crise depuis dix mois et on espère commencer à s’en sortir au printemps. Ce projet va donner un élan à l’ensemble des acteurs. Il y a vraiment une opportunité à saisir pour rebondir. En tout cas, les acteurs sont très motivés. J’y vois une bonne nouvelle pour les Combiers.» François-Henry Bennahmias, directeur général d’Audemars Piguet et sponsor du projet, conclut: «la digitalisation est un moyen supplémentaire – et pas une fin en soi – de s’exposer à des gens qui ne nous connaissent pas.

Les locaux qui ont des commerces vont pouvoir acquérir de nouveaux clients. Les habitants verront plus de visiteurs, été comme hiver, qui vont découvrir la région. On verra les résultats dans les années à venir et assez rapidement!» Le projet «Vallée de Joux 360°» va désormais mobiliser vos journalistes FAVJ et Val TV; ils vous proposeront chaque semaine un sujet d’économie locale. Thème retenu pour les trois prochains mois: la sous-traitance horlogère.