Des artisans aux mains d’or

L’anglage

Ces artisans font l’orgueil d’un des nombreux savoir-faire traditionnels combiers. Parmi les techniques: l’anglage. Ce travail minutieux, fait à la main, qui consiste à souligner le pourtour des pièces de traits lumineux, fait office de label de haut de gamme quand il est mené à la perfection. Son authenticité se voit à la netteté des coins rentrants et sortants, ce qu’une machine ne parvient pas à produire à ce jour.

Emilien Reverchon, la trentaine, Combier d’origine, s’est lancé dans l’aventure en indépendant il y a à peine un an en créant DHVJ-Reverchon. Il s’emploie à perpétuer cet art, appris sur le tas, seul dans son atelier, avec son employé. Après 15 années d’expérience, de professionnalisation,
d’approfondissement des techniques, le tout uniquement dans le haut de gamme, il maîtrise aujourd’hui tous les métiers de la décoration, même s’il en «apprend tous les jours». Il est
en mesure de proposer deux styles de décoration: le très haut de gamme traditionnel -gravure main, anglage- et le semi-industriel pour des quantités à taille humaine -sablage, côtes de Genève, cerclage, perlage, martelage, dressage, etc. Ses volumes évoluent en fonction de la demande des clients, il annonce travailler sur une trentaine de montres chaque mois.

Ce sont des velléités d’indépendance que tous les sous-traitants combiers en décoration
horlogère ont en commun. En 2015, trois amis créent Transcendance Sàrl, spécialisée dans l’anglage. Lassés de ne pouvoir travailler leur art comme ils l’entendent, ils lancent leur entreprise, qui compte aujourd’hui neuf employés et tourne à plein régime. «C’était le
bon moment, confient Nuno Sousa et Rémy Lacoste, il y avait un réel besoin de travail manuel dans la décoration. Au début, tu toques aux portes des clients qui te confient deux ou trois pièces à l’essai et toi tu fais tes preuves. Les clients sont satisfaits et on ne pensait pas se développer autant, aussi rapidement.

Aujourd’hui on se développe toujours, on est assis sur la durée. Cela est dû à notre écoute attentive des besoins des clients, de la confiance qu’ils nous portent et surtout de la qualité
du travail fourni. On a encore le désir de se développer davantage, car si la fabrication d’une montre est décomposée de A à Z, nous, à l’heure actuelle, on est capable de faire de D à H. On fait une partie des opérations et notre but est de compléter notre service afin de ne pas louper certains mandats, pour cela nous avons des partenaires qui nous permettront à
terme de proposer un service plus complet. On est en développement continu, on forme nos employés au fur et à mesure des demandes des clients et des volumes demandés. Le tout reste à taille humaine car nous sommes positionnés dans le très haut de gamme».