Catégories
Combiers Initiatives News

Une cérémonie inédite d’hommage aux Combiers décédés depuis mars

Une centaine de parents et amis se sont retrouvés au Centre sportif

Une centaine de parents et amis se sont retrouvés au Centre sportif sous la présidence des autorités civiles et religieuses. Les noms de cinquante-trois défunts ont été récités.

L’atmosphère était d’une solennité exceptionnelle au Centre sportif et de loisirs du Sentier, le samedi 12 septembre au matin, pour une cérémonie inédite d’hommage funèbre. On se rappelle qu’en raison du coronavirus, les services funèbres ont dû se tenir dans une stricte intimité; pour nombre de familles élargies et d’amis, le deuil d’un proche a été rendu plus compliqué encore par l’impossibilité de marquer ensemble cette étape. D’où l’idée du pasteur Antoine Schluchter de proposer cette cérémonie associant autorités religieuses et civiles afin, selon ses mots, «d’honorer celles et ceux dont nous n’avons pas pu prendre congé normalement.»

Parole aux élus

«Ces temps ont été sombres, surchargés d’isolement», rappelle le pasteur en préambule. Et de saluer l’unité dont les habitants ont su faire preuve pendant cette traversée pénible. La parole est aux trois syndics de La Vallée. «Je suis fier de vivre dans une Vallée où le devoir et la solidarité sont réels. L’humanité vaincra ce virus. Nous en ressortirons grandis, plus humble» déclare Patrick Cotting. Christophe Bifrare se réjouit, lui, du «jour où l’on pourra à nouveau se serrer la main, s’embrasser, se taper sur l’épaule.» Dernier élu à s’exprimer, Stives Morand évoque des pays industrialisés où l’on s’est cru à tort invincibles et la difficulté morale de faire appliquer, voire d’imposer certaines décisions difficiles à l’ensemble des citoyens. Le syndic du Chenit salue encore le «moment de répit» présent, permettant l’organisation d’une telle cérémonie. Jusqu’à quand?

Accompagnement musical de l’Instrum

Les prises de parole sont ponctuées par des morceaux de l’Armée du Salut interprétés par l’Union instrumentale du Brassus. Alors que la centaine de personnes présentes se lève, le maître de cérémonie Martin Aubert, vice-président de la Paroisse réformée, égrène le nom des cinquante-trois personnes décédées, depuis mars, du Covid et d’autres causes.

Les représentants des autres communautés chrétiennes de La Vallée apportent à leur tour paroles de réconfort et prières à la centaine de personnes présentes.

Cette cérémonie simple et paisible d’une heure s’est terminée par une verrée.